Edmond Rabbath/ Lettre ouverte à tous les participants du 14 mars à la conférence de Washington.

461

Lettre ouverte à tous les participants du 14 mars à la conférence de Washington.
September 9, 2014 at 3:08pm
Du 9 au 11 septembre
2014, I’ONG In Defense of Christians (IDC) organise à Washington une conférence dont le but déclaré est de créer une « solidarité entre tous les chrétiens du Moyen-Orient pour renforcer les efforts afin de plaider auprès des décideurs et des élus et créer une sensibilisation auprès de l’opinion publique américaine. Ainsi unis, les chrétiens du Moyen-Orient inviteront toutes les personnes de bonne volonté à se joindre l’indéfendable, d’être une voix pour ceux qui sont sans voix. »
Messieurs les participants du 14 mars,
Il est évident que les chrétiens de la région sont en danger, mais ils le sont au même titre que tous cette majorité d’êtres humains qui sont tombés et continuent de tomber sous les armes du régime syrien ainsi que sous les armes de ces extrémistes que ce même Bashar Al Assad a libéré de ses prisons, pour discréditer cette opposition pacifique, et créer un ennemi accepté de tous. Il n’est plus nécessaire de prouver que c’est bien lui qui a créé ce monstre dont il a perdu le contrôle.
Mais cette protection ne peut se faire que par une protection de toutes les victimes de la terreur, qu’elle provienne du régime et de ses partenaires ou de celle des extrémistes, ainsi que du règlement à la source, et j’entends l’éviction du principal responsable : Bashar Al Assad.
Est-ce que vous, participants bien intentionnés, réalisez que vous allez assister à cette conférence aux côtés de ceux qui défendent celui qui sème la terreur contre des civils innocents dont les chrétiens?
Messieurs Samir Geagea et Amine Gemayel, comment pouvez envoyer des représentants à cette conférence quand parmi les participants se trouvent ceux qui défendent un régime qui a tué Bachir Gemayel et René Mouawad, et qui a commis tous ces massacres à l’encontre des chrétiens ? Qui dans toute cette région est responsable de plus d’exactions contre les chrétiens que Hafez et Bashar Al Assad?
Monsieur Saad Hariri, comment justifier une participation aux côtés de ceux qui défendent ceux qui refusent de livrer les présumés assassins de votre père et de toutes les martyrs du 14 mars, et ceux qui reconnaissent se battre aux cotes Bashar Al Assad syrien contre la population syrienne?
Cette conférence, met en danger toute la communauté chrétienne, de par la participation de tous ceux qui sont associés à la terreur de ce régime syrien. Cette conférence de par son intention, et des demandes que certains participants vont réclamer, va isoler cette communauté ; laquelle se trouvera face à un nouvel ennemi : l’autre ; ce majoritaire qui va continuer à périr, celui dont le sang sera considéré de moindre valeur que celui des chrétiens. Et ceux du Liban ne trouveront plus ni Riad El Solh ni un Rafiq Hariri à qui tendre la main.
Messieurs, il est nécessaire, de sauver les chrétiens du Liban, en boycottant cette conférence. Vous n’avez aucune garantie que vos propos seront entendus. Et même s’ils le sont, ils seront noyés parmi ceux qui défendent que le partenariat Assad-Iran-Hezbollah est la solution au problème ; comme plusieurs des participants dont des hommes de l’église le clament déjà haut et fort ; et surtout qu’aucun de vous n’apparait dans la liste de ceux qui prendront la parole. Et même si vous sous retirez parce que le communiqué final ne partage pas avec vos convictions, l’histoire ne se rappellera que d’une chose : votre participation.
Dans quelques
semaines, une autre conférence, mais islamo-chrétienne, se tiendra en Egypte pour trouver les moyens de défendre ensemble et de trouver ensemble une solution pour protéger les chrétiens ainsi que toutes les autres victimes de cette terreur que cet axe syro-iranien fait subir à toutes les victimes innocentes. Et cette cause est bien plus noble que celle de la protection que des chrétiens.
En 1920, les chrétiens
ont fait le choix du vivre ensemble avec les autres communautés dans le grand Liban, et ce pacte s’est concrétisé en 1943 avec l’indépendance, et en1989 avec l’accord de Taef. Il s’est confirmé à nouveau le 14 mars 2005.
Le Christ a dit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit,..tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » Matthieu 22,37-40
Je voudrai clôturer cette lettre par cette phrase: « l’enfer est pavé de bonnes intentions ».